Comme dans chacun de mes voyages quand ils ne sont pas strictement professionnels, il y a toujours en arrière-plan l'idée de voir les spécifidités textiles du pays visité.

En Thaïlande il m'aurait fallu beaucoup plus de temps pour approfondir la partie "soie". La logique de notre itinéraire m'a plus emmenée  vers le coton et des teintures.

J'avais comme livre de référence l'ouvrage

"Natural Dyeing in Thailand"

que Marie Marquet m'avait gentiment envoyé avant mon départ.

Grâce à ce livre j'ai pu repérer les villages à voir sur mon itinéraire;

C'est ainsi que je suis allée voir à Ban Rai Pai Ngam le

  Cotton Textile Museum.

Pas de chance pour moi, c'était la période des vacances et les tisserandes n'étaient pas là. J'ai pu visiter le musée, entièrement dédiéà Mrs Saeng -da Bunsiddhi qui a consacré sa vie au maintien et à la transmission du savoir-faire thaï aussi bien en tissage qu'en teinture végétale.

Aujourd'hui c'est sa fille qui s'occupe du centre.

Honnêtement, sans la présence des tisseuses, le musée, bien qu'il présente des pièces magnifiques (photos interdites) m'a paru un peu "poussièreux". Les teintures présentées mériteraient d'être rafraîchies. La visite doit prendre une autre dimension quand tout fonctionne.

 

IMG_7564

IMG_7565

IMG_7558

Autre point de chute: Mae Chem, et tout à côté je suis allée voir la coopérative de Dteen Jok, et le village où dans chaque maison les femmes tissent les bandes qui composent les sarongs traditionnels, notamment les bandes brochées qu'elles effectuent de mémoire. Elles ont appris le motif de leur mère qui elle-même l'a appris de sa mère, etc... c'est assez époustouflant!

Quand on se promène dans le village, on voit sous les auvents de chaque maison au moins un métier à tisser. Il était environ 10h du matin, le soleil commençait à être chaud et les femmes se mettaient au  tissage après les travaux ménagers. Très accueillantes il est très facile d'entrer et d'aller voir de près ce qu'elles tissent, juste pour le plaisir...